Comment faire face aux dépenses de santé qui ne sont pas ou peu prises en charge ?

mis à jour 01/12/2021

Les Limites de l'ALD et de la prise en charge à 100%

Bien que vous soyez en ALD avec une prise en charge à 100%, certaines dépenses peuvent rester à votre charge :

- votre médecin vous a prescrit des médicaments ou des produits de soins qui ne sont pas pris en charge par votre caisse d'assurance maladie; 

- vous devez faire face à l’achat d’une prothèse (capillaire…) ou d’un appareillage (dentaire…) partiellement remboursés;

- votre médecin spécialiste applique des dépassements d’honoraires.

Les médecins qui ont signé un contrat d’accès aux soins, se sont engagés à ne pas dépasser certains tarifs fixés par l’assurance maladie. Dans ce cadre, vous bénéficiez d’un meilleur remboursement par votre complémentaire santé.

 

Les organismes qui peuvent vous aider

Des solutions, qui vont dépendre de votre situation, existent pour vous aider à financer ces frais :

  • Votre caisse d’assurance maladie dispose d’un fonds d’action sociale pour des aides exceptionnelles liées à des dépenses de santé qui ne sont pas prises en charge.
  • Les complémentaires santé (mutuelles) disposent généralement d'un budget d'aide sociale qui permet, dans certains cas, d'accorder une aide supplémentaire ponctuelle. Certaines peuvent également vous mettre en contact avec un travailleur social pour vous conseiller ou vous aider dans vos démarches. 
  • Les caisses de retraite complémentaire, que vous soyez retraité(e) ou non, peuvent compenser une dépense exceptionnelle entraînant un déséquilibre de votre budget habituel grâce à un fonds d’action sociale. Renseignez-vous auprès du service d’action sociale de vos caisses de retraite complémentaire.
  • Les Comités Départementaux de la Ligue nationale contre le cancer peuvent également attribuer des aides financières ponctuelles pour faire face aux difficultés financières dues à la maladie. Attention, ces aides ne se substituent pas aux prestations légales mais interviennent dans l’attente ou en complément du versement de ces prestations. Les demandes doivent être instruites par une assistante sociale.

En pratique

 Renseignez vous auprès du service social de l'établissement de soins qui s'occupe de vous, de la caisse d’assurance maladie dont vous dépendez, de l’administration dont vous dépendez si vous êtes fonctionnaire ou également de votre commune. Ces professionnels connaissent les différents dispositifs auxquels vous pouvez recourir et vous informeront sur les démarches à effectuer.

Avant de commencer certains soins qui peuvent engendrer des frais à votre charge (soins dentaires, reconstruction mammaire...) ou de procéder à l'achat d'un appareillage, n'hésitez pas à demander des devis à différents fournisseurs et praticiens afin de comparer leurs tarifs.
En ce qui concerne les dépassements d'honoraires, ils doivent être appliqués avec "tact et mesure" et une information préalable doit vous être donnée. En cas de difficultés financières, n'hésitez pas à en parler  afin que le médecin adapte ses tarifs et/ou vous accorde des facilités de paiement.
Le prix des médicaments est réglementé. Par contre, celui des produits d'hygiène et de "confort" ne l'est pas. Il peut donc être variable d'un point de vente à un autre. 

 

Pour en savoir plus

La Ligue près de chez vous: 103 comités départementaux

J'ai une question