Mes indemnités journalières sont-elles imposables ?

mis à jour 01/12/2021

Selon votre situation, l'indemnisation de votre arrêt maladie peut comporter soit uniquement des indemnités journalières versées par votre caisse d'assurance maladie, soit des IJ maladie + un complément versé par votre employeur ou par une caisse de prévoyance. La fiscalité de ces deux sources de revenus n'est pas la même.

Les indemnités journalières versées par l’Assurance maladie dans le cadre d’une ALD (affection de longue durée) ne sont pas imposables, mais il n’en est pas de même pour le complément versé par votre employeur ou par un organisme de prévoyance.

La fiscalité de vos IJ maladie versées par votre caisse d'assurance maladie

D'une manière générale, les IJ maladie versées aux salariés par un organisme de sécurité sociale sont imposables dans la catégorie des traitements et salaires. Toutefois, lorsqu'elles sont versées au titre d'une ALD) : maladie qui nécessite des soins prolongés et des traitements particulièrement coûteux. L'ALD donne droit à exonération du ticket modérateur (part laissée à la charge de l’assuré(e) ) pour tous les actes en rapport avec elle (prise en charge à 100% des dépenses liées à ces soins et traitements). ">ALD (affection de longue durée), elles sont exonérées en totalité de l'impôt sur le revenu. Vous n'avez pas besoin de les déclarer.

Pour les IJ versées en cas d'accident du travail ou de maladie professionnelle l'exonération n'est que de 50%.

La fiscalité du complément versé par votre employeur ou par une caisse de prévoyance

En plus de vos IJ maladie versées par votre caisse d'assurance maladie, vous bénéficiez peut-être d'un complément de salaire. Ce complément, qu'il soit versé directement par votre employeur ou dans le cadre d'un régime de prévoyance auquel votre employeur a adhéré et auquel vous êtes affilié(e), est imposable. Vous devez le déclarer.

Pour les salariés en arrêt maladie ayant plus d'un an d'ancienneté dans leur entreprise, le code du travail prévoit le versement obligatoire par leur employeur d'un complément de salaire. Le montant et la durée sont fonction de leur ancienneté.
Si vous avez souscrit une assurance privée à titre personnel et facultatif, les indemnités complémentaires ne sont pas imposables. Vous n'avez pas à les déclarer

Pour en savoir plus

J'ai une question